Premières Plantations d’Arbres Fruitiers

Alors pour les premiers arbres fruitiers que j’ai planté, j’ai choisi de tester quelque chose de nouveau, on verra bien si ça marche. Le but premier étant que les arbres survivent aux sécheresses estivales de plus en plus fréquentes dans nos régions. Avec les vacances on est pas toujours la l’été pour arroser… Donc je creuse un trou, je met 15 -20 cm de bois pourris au fond  (comme dans une butte avec bois de Sepp Holzer) je laisse le moins d’air possible en écrasant et j’arrose. Puis je plante l’arbre sans faire la vasque habituel pour l’eau mais je fais un petit dôme de terre et je recouvre  de 10-20 cm de bois de pin pourris. Voici quelques photos : 3 Noisetiers repiqués au nord du potager

BN1A4773

deux Myrtilliers (c’est pas trop la région mais on ne sait jamais…) BN1A4784

Un pommier Nain

BN1A4797

un cerisier nain

BN1A4799

J’ai aussi planté un abricotier nain et un poirier nain.

Contrairement à l’idée reçue, il est conseillé d’avoir de l’ombre pour la majorité des arbres fruitiers, car trop de soleil stoppe la photosynthèse des jeunes arbres (cf  Sylvaine Anani et Éric Escoffier ) et donc ils ne poussent plus vraiment de juin à septembre. Idéalement il faudrait un arbre pionnier au sud du jeune arbre fruitier pour le protéger, ensuite quand l’arbre fruitier est assez grand, on peut abattre l’arbre pionnier ou le laisser s’il est un fixateur d’azote dont déchets (feuilles, branches etc.) seront sources de nutriments pour l’arbre fruitier. Cet été je planterai  tous les noyaux de fruits que mangera ma famille. Si un arbre pousse à partir d’un noyau il sera beaucoup plus résistant.